la Belgique

20 pertes d’emploi chez GE Power (ex-Alstom Thermal Power) sur trois sites belges

Un conseil d’entreprise extraordinaire a eu lieu ce matin dès 8h30 ce jeudi sur le site carolo de General Electric. Le groupe veut restructurer ses activités européennes. « Finalement, 20 emplois vont passer à la trappe sur les différents sites belges sans qu’une répartition précise ne soit communiquée à ce stade, nous informons les travailleurs en ce moment même », explique Romeo Bordenga, permanent FGTB

Les activités belges de l’ancienne division Alstom Energie, cédée en 2015 à Général Electric sont donc directement touchées mais sans doute moins que craint initialement. Le groupe américain a en effet présenté un projet de 4500 suppressions de postes en Europe, uniquement concernant les activités Energie d’Alstom, acquises fin 2015 par l’industriel.

Trois sites subsistent en Belgique et le site carolo de Marchienne-au-Pont sera sans doute le plus touché, quelque 130 travailleurs s’y rendent chaque jour. Il est spécialisé dans les activités de maintenance de pièces ou directement sur le site de certaines centrales nucléaires, thermiques ou hydrauliques ou d’usines de l’industrie lourde. Les deux autres sites à Verviers et Gand ne comptent qu’une quinzaine de travailleurs chacun: « A l’heure actuelle, je ne sais pas qui des employés ou des ouvriers seront touchés. Les précisions devraient tomber dans les prochains jours probablement ». Malgré ces 20 emplois, l’entreprise n’a « à ce stade pas parlé de procédure Renault alors que 10% de l’emploi est impacté. Nous craignons un saucissonnage de la part de l’entreprise pour éviter de la déclencher et resteront attentifs ».

Le délégué principal Antonio Moroni a assisté au conseil d’entreprise extraordinaire, aujourd’hui il craint pour le futur des sites: « Nous l’avions dit mais aujourd’hui si nous perdons ces 20 personnes, je ne sais pas comment nous allons faire tourner l’activité de façon viable pour l’avenir ».