la Belgique

7 villes flamandes veulent une consigne sur les canettes et les bouteilles en plastique

La Statiegeldalliantie (l’Alliance de la consigne) est une initiative qui regroupe les villes et entreprises flamandes et néerlandaises qui plaident pour l’introduction d’une consigne sur les bouteilles en plastique et les canettes.

En faisant payer une consigne sur ces produits, l’objectif est de réduire la quantité de déchets. L’Allemagne applique déjà une consigne :  les clients peuvent récupérer leur consigne de 0,25 euro s’ils ramènent les bouteilles en plastique ou les canettes en magasin. Résultat : plus de 98% des bouteilles en plastique sont recyclées outre-Rhin.

Les Pays-Bas appliquent déjà cette mesure sur certaines bouteilles en plastique PET (polytéréphtalate d’éthylène), mais pas encore sur les canettes. Une vingtaine de villes néerlandaises, dont Amsterdam, Breda et Utrecht, font partie de Statiegeldalliantie.

À la recherche de soutien politique

C’est maintenant au tour de 7 communes flamandes de rejoindre le mouvement, rapporte la VRT : Halen, Hamont-Achel et Hasselt (Limbourg), Haacht (Brabant flamand), Laakdal et Zoersel (Anvers) et Tielt (Flandre occidentale). D’autres organisations comme Test-Achats font partie de l’initiative. 

La ministre flamande de l’Environnement, Joke Schauvliege (CD&V), s’est déjà exprimée à plusieurs reprises en faveur de l’introduction d’une consigne au Parlement flamand. Statiegeldalliantie espère également recevoir le soutien des autres partis de la majorité (N-VA et Open VLD).

Fost Plus, l’organisation responsable de la collecte et du recyclage des emballages ménagers, ne voit quant à elle aucun intérêt dans cette proposition, estimant qu’une consigne n’est pas la solution au problème des détritus.