Politique

A quelle heure aura lieu le Brexit? Le ton monte au Parlement britannique

Heure de Londres ou de Bruxelles? Les députés britanniques ont repris mardi l’examen du projet de loi gouvernemental abrogeant le droit européen avec un débat enflammé sur la date et l’heure auxquelles le Royaume-Uni sortira de l’Union européenne.

Ce texte qui doit permettre au pays de continuer à fonctionner normalement lorsqu’il aura coupé le cordon avec l’Union européenne, fin mars 2019, avait été approuvé par un premier vote au Parlement en septembre. Mais son examen détaillé a pris du retard, que l’exécutif a justifié par la nécessité de prendre le temps d’étudier les près de 500 amendements déposés.

Lors de son point presse quotidien, le porte-parole de l’exécutif a souligné qu’il était dans l’intérêt « de tous » de ne pas faire dérailler le texte pour que le Brexit puisse se dérouler « sans encombre ». Signe des difficultés à venir, les députés se sont écharpés mardi sur la date du Brexit, que le gouvernement veut voir intervenir le 29 mars 2019 à 23H00 GMT, soit minuit heure de Bruxelles, au grand dam de certains parlementaires.

Le député travailliste Frank Field a donc déposé un amendement repoussant le Brexit au 30 mars, pour qu’il ait lieu après minuit, heure de Londres. « Mon amendement permettra de décider de notre départ en fonction de l’heure britannique, tandis que (celui du gouvernement) est là pour faire plaisir aux Européens », a-t-il lancé.

Certains parlementaires conservateurs sont allés plus loin en rejetant l’idée même de fixer une date par avance, arguant que si les négociations avec Bruxelles se passaient mal, il sera compliqué de poursuivre éventuellement les discussions.

Ajoutant sa voix aux critiques, la Première ministre d’Écosse Nicola Sturgeon, chef des 35 députés indépendantistes du SNP, a jugé que le projet de loi n’était « pas acceptable en l’état », à l’issue d’une rencontre à Downing Street avec Theresa May.