Culture

A rachetés de collectionneurs de manuscrits Паустовского pour la première fois montrent des expositions à Moscou

MOSCOU, le 11 octobre. /TASS/. Les manuscrits et cartes postales de l’écrivain Constantin Паустовского 1930-1940 années rachetées par le département de la culture de Moscou, présents à l’année du 125e anniversaire de l’écrivain sur les trois capitales des expositions. À propos de cette conférence de presse TASS, a déclaré le chef du département de la culture Alexandre Кибовский.

« Nous croyons beaucoup de succès, nous avons terminé une longue épopée et acquis un ensemble de documents et des archives relatives à la vie de Constantin Паустовского. C’est 338 documents, qui étaient de son fils adoptif », dit – il.

Aussi, selon lui, le ministère de la culture a acquis les artefacts d’autres collectionneurs, à une nouvelle archive compte 366 sujets.

Pour la première fois, des objets uniques, dont des manuscrits, des cartes postales, des lettres, autographes, montreront 1 novembre exposition « la Russie yeux Паустовского », qui s’ouvre sur l’Arbat. Également le 1er novembre sera l’inauguration de l’exposition « Paoustovski et cinéma » dans la galerie « Belyaevo ».

Le 14 décembre, au musée Pouchkine commence le travail de l’exposition « Constantin Paoustovski. Sans coupures ».

Parmi les acquis de documents de valeur spéciale est une carte postale envoyée à l’écrivain Ivan Bounine Паустовскому le 15 septembre 1947. Elle contient un avis sur l’histoire Паустовского « l’Auberge de la Брагинке ».

Les lecteurs pourront se familiariser avec les enregistrements de « la Constellation des chiens de chasse » et d’autres œuvres classiques.

De la biographie

Constantin Paoustovski (1892-1968) – classique de la littérature russe, membre de l’Union des écrivains de l’URSS. La célébrité lui a apporté la nouvelle « Kara-Bougaz » (1932), roman de « Romance » (1935), autobiographie « histoire de vie » (1945-1963) et d’autres œuvres. Dans la seconde moitié du XXE siècle, récits et histoires Паустовского entrés dans le programme scolaire de la littérature russe pour les classes moyennes comme l’un des narratifs et stylistiques de dessins de paysage et lyrique de la prose. Ses livres sont traduits dans de nombreuses langues du monde.

Paoustovski a été récompensé par les ordres du Drapeau Rouge du Travail (1939, 1962 et 1967), l’Ordre de Lénine (1967), ainsi que des médailles « Pour la défense d’Odessa » et « courage » (à titre posthume).