Politique

Assemblée: colère de Marlène Schiappa après l’allusion d’un député à sa « vie sexuelle »

 

Marlène Schiappa mardi à l’Assemblée. –
Christophe Simon – AFP

Séance mouvementée mardi à l’Assemblée. Alors que les députés se penchaient sur l’article 2 du projet de loi contre les violences sexistes et sexuelles, un député LR, Fabien di Filippo, a pris la parole pour s’adresser à Marlène Schiappa, la secrétaire d’Etat à l’égalité femmes-hommes, à l’origine du texte:

« Il est irresponsable que vous puissiez manquer à votre parole, et faire passer votre conception libertaire des rapports sexuels, y compris entre majeurs et mineurs, avant la protection de nos enfants », a accusé l’élu. 

Une allusion qui a provoqué la colère de Marlène Schiappa, qui a aussitôt réclamé une suspension de séance. Le député « n’a pas à m’insulter de la sorte », a répondu la secrétaire d’Etat, « ni à faire des suppositions totalement déplacées, qui démontrent sa misogynie crasse et son ignorance profonde de ce qu’est la liberté des femmes ».

Marlène Schiappa a répété sa colère sur Twitter, qualifiant les propos de Fabien Di Filippo « d’inqualifiables et hallucinants ».

Propos inqualifiables et hallucinants de M. Di Filippo à mon encontre qui fait référence à ma « vie sexuelle » pour justifier son argumentaire !
Je demande une suspension de séance.
Merci @DimitriHoub17 et @RixainMP pour leur rappel au règlement. #directAN #sexisme

— MarleneSchiappa (@MarleneSchiappa) 15 mai 2018