la Belgique

Au Papote café de Namur, les parents avec jeunes enfants sont les bienvenus

Pour Baya, l’une des chevilles ouvrières du projet « Papote café », tout est parti d’une expérience personnelle. « Lorsque j’ai eu mon troisième enfant, nous nous donnions rendez-vous avec les copines pour  » papoter » de tout et de rien et surtout pour échanger entre jeunes mamans, de nos soucis, nos projets et trouver un lieu idéal où les jeunes enfants étaient les bienvenus, n’a pas été chose facile. Et lorsque j’ai compris que je m’ennuyais au travail je me suis décidée à reprendre ma vie en mains. J’ai suivi une formation pour devenir indépendante et j’ai rencontré Aurélie qui elle aussi recherchait un nouveau sens à sa vie. »

Papote Café est né comme cela sur une simple volonté de changer de vie…

Facile à dire mais pas si facile que cela à mettre sur pieds. Les jeunes femmes, aidées d’une troisième, ont d’abord rassemblé chacune 5.000 euros, puis on fait appel au crownfounding et ont bénéficié du prêt « Brassero » de la Région wallonne. Fortes de ce petit capital, elles ont alors trouvé le local rue des Carmes, aménagé douillettement les lieux et depuis juillet, proposent une petite restauration de qualité en plus d’ateliers destinés aux jeunes mamans. Mais pas seulement.  » Nous avons aussi des jeunes papas et des hommes seuls qui viennent ici pour boire un  café, une limonade maison ou tout simplement manger une part de quiche faite maison » explique Aurélie qui elle s’occupe principalement de la cuisine. « Ce que l’on voulait c’était avant tout un retour à des valeurs et si je privilégie le circuit court pour mes fournitures, ce n’est pas systématiquement du bio. Nous savons aussi trouver de très bons produits auprès d’artisans et producteurs de chez nous qui ne suivent pas la filière bio. Ce qui compte, c’est la qualité. La cuisine,  c’est ce qui nous permet aussi de vivre et d’animer le Papote Café. » « Et nous avons opté pour une Coopérative à finalité sociale pour pouvoir aussi travailler par exemple avec des bénévoles et rejoindre ainsi nos valeurs de développement économique » ajoute Baya.

Le Papote café propose aussi des ateliers d’éveil musical, de massages, d’alimentation etc. Une aventure qui ne fait que commencer et qui a déjà conquis pas mal de monde dont si, si de jeunes papas.