la Belgique

Bagarre mortelle au Pré Javais à Verviers: les précisions du parquet

L’émotion mais aussi la tension sont toujours très fortes dans le quartier de Pré Javais, à Verviers, une semaine après la bagarre qui a coûté la vie à une personne et en a blessé grièvement une autre. Jeudi, le parquet a tenu à apporter quelques précisions.

Rappelons tout d’abord que c’est, semble-t-il, en voulant séparer les protagonistes d’une bagarre qu’un père de famille bien connu dans le quartier a été tué d’un coup de couteau.

L’enquête a directement été confiée à la police judiciaire de Liège et le dossier mis à l’instruction. Et même si dès le lendemain, la juge d’instruction plaçait un suspect sous mandat d’arrêt pour meurtre et tentative de meurtre, et relâchait trois autres personnes, l’enquête est loin d’être finie.

« Cela ne signifie en rien que l’enquête s’arrête pour eux et qu’ils sont tirés d’affaire. L’enquête se poursuit à l’égard de toutes les personnes concernées par les faits, explique Gilles de Villers Grand Champs, procureur de division de Verviers. La complexité des faits et le nombre de personnes présentes sur les lieux nécessitent de nombreux devoirs encore à accomplir afin d’identifier les personnes utiles à l’enquête, de procéder à leur audition, d’accomplir des devoirs d’analyse des caméras de surveillance, d’analyser les gsm saisis mais également des devoirs d’expertise médico-légale. »

La seconde information, poursuit le procureur, concerne la découverte de couteaux. « Un témoin a bien découvert deux couteaux. Ce témoin ne les a pas touchés et a prévenu immédiatement la police judiciaire fédérale. Ces policiers les ont saisis en vue d’une exploitation et de diverses analyses. Actuellement, rien ne permet de dire que ces couteaux sont bien ceux qui ont été utilisés pour commettre les faits de meurtre et de tentative de meurtre. »

Par ailleurs, le procureur demande que toute information disponible soit communiquée aux enquêteurs tout en évitant les initiatives personnelles.