Politique

Battu, un député UDI estime que sa successeur « n’aura pas le temps de faire sa lessive »

 

François Rochebloine, à l’Assemblée nationale en novembre 2016 –
JACQUES DEMARTHON / AFP

Battu par Valéria Faure-Muntian au second tour de l’élection législatives dans la Loire, François Rochebloine député UDI sortant, a estimé que celle-ci n’aurait « pas le temps de faire sa lessive et d’emmener ses enfants à l’école », tout en assurant sa fonction de députée.

Si après la défaite, certains s’attaquent aux électeurs de leur circonscription affirmant qu’ils sont « à vomir », d’autres préfèrent cibler ceux qui les ont battus. Député UDI de la troisième circonscription de la Loire depuis 29 ans, François Rochebloine a visiblement la défaite amère. Et il semble apprécier encore moins d’avoir été battu par une femme, en l’occurrence Valéria Faure-Muntian, qui l’a devancé au second tour des législatives avec 52,64% des voix.

Invité de France Bleu Saint-Etienne-Loire au soir de sa défaite, il a tout d’abord affirmé que le problème était « sa compétence », affirmant qu’ayant eu l’occasion de débattre avec elle a quatre reprises, « ce n’était pas la compétence qui a gagné », tout en reconnaissant que son adversaire avait « l’air très agréable ». Mais il a surtout semblé soucieux de l’agenda à venir de la nouvelle députée LREM.

« Faire sa lessive » et « emmener ses enfants à l’école »

« J’étais disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et 365 jours par an au détriment de ma vie familiale. Je ne pense pas qu’elle aura le temps de faire sa lessive et d’emmener ses enfants à l’école, comme elle m’a dit qu’elle était une personne normale. Moi aussi je l’étais et j’avais une chance d’avoir une épouse qui m’a bien accompagné », a t-il affirmé. 

LREM, le parti d’Emmanuel Macron, a remporté dimanche soir 350 sièges à l’issue des élections législatives. Les femmes n’ont jamais été aussi nombreuse à l’Assemblée nationale sous la Vème République, occupant 224 sièges, soit 40% des places de l’hémicycle.