Politique

Bayrou pour « renvoyer dans leur pays » les étangers les plus dangereux

 

Le dirigeant centriste François Bayrou. –
2010/REUTERS/Cha

François Bayrou a estimé ce mercredi dans une interview au journal Sud Ouest que les étrangers présentant des risques pour la France devraient être « renvoyés dans leur pays ».

Le président du MoDem, François Bayrou, estime qu' »on devrait pouvoir renvoyer dans leur pays » les personnes étrangères susceptibles de faire courir des risques à la société française, dans une interview parue ce mercredi dans Sud Ouest.  

« Les déclarer indésirables »

« Le droit n’autorise pas la mise en détention de gens qui n’ont commis aucun délit ou crime », rappelle le leader centriste. « Mais s’il s’agit de personnes étrangères susceptibles de faire courir des risques à la société française, alors on devrait pouvoir les déclarer indésirables et les renvoyer dans leur pays », estime-t-il.
    
Fin mars, le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, avait indiqué que vingt étrangers radicalisés en situation régulière avaient été expulsés du territoire français en 2017, un chiffre « jamais atteint auparavant », avait-il noté.
    
Après l’attaque au couteau au centre de Paris, samedi, qui a fait un mort, François Bayrou considère en outre que « ce qui manque le plus, c’est le renforcement de la vigilance de la famille ou du voisinage ».