la Belgique

Braine-l’Alleud: les 3000 caisses de l’administration communale en route vers le nouveau site

Toute la semaine prochaine, l’administration communale de Braine-l’Alleud va déménager dans l’ancien bâtiment Toyota à l’entrée du parc de l’Alliance. 3000 caisses et entre 75 et 100 tonnes de matériel vont être déménagées entre le lundi 17 et le jeudi 20 juillet. « Une firme privée va transporter tout cela. Elle va utiliser trois camions, trois lifts, douze hommes pendant quatre jours », explique Arlette Carlier, la directrice générale de Braine-l’Alleud. L’installation des services sera finalisée pendant ce long weekend du 21 juillet.

Pas d’impact sur les heures d’ouverture de l’administration

« On a fait en sorte que ça ne perturbe en rien l’organisation des services pour le public, enchaîne Arlette Carlier, qui va, on l’espère, même pas se rendre compte qu’on déménage. »

Cela va faire du changement pour les employés communaux de Braine-l’Alleud, mais aussi pour les brainois. « Plus de 200 personnes sont concernées par le déménagement puisqu’on regroupe à la fois  la commune et le CPAS et l’ensemble des services de la commune dispersés aujourd’hui dans six endroits différents. »

Plus de deux cents nouveaux téléphones

Les 7500 mètres carrés de l’ancien bâtiment Toyota ont été complètement rénovés. Il a fallu installé plus de 200 nouveaux téléphones et des nouvelles photocopieuses. L’accueil des brainois sera aussi très différent et beaucoup plus moderne dans un open space, un grand espace ouvert pour une partie. « Il y aura une gestion des files d’attente électronique beaucoup plus rapide. Ça va être le jour et la nuit, ça va être un grand boom, »  dit la directrice générale avec un sourire aux lèvres.

Les nouveaux bureaux ouvriront leur guichet le lundi 24 juillet au matin. Un parking pour les visiteurs et pour le personnel se situe à côté du bâtiment. Les brainois pourront aussi s’y rendre en transport en commun. Une navette entre le centre-ville et le nouveau centre administratif sera mise en service ultérieurement.