Sports

Brasilia annonce une visite de Temer en République « soviétique » de Russie

 

Le président brésilien Michel Temer, le 9 juin 2017 à Brasilia –
EVARISTO SA, AFP/Archives

La présidence du Brésil a annoncé par erreur lundi sur son site internet la visite du président Michel Temer en République « soviétique » de Russie, suscitant de nombreux commentaires ironiques.

Peu avant le départ de Michel Temer pour Moscou est apparue brièvement sur le site présidentiel l’annonce de sa visite en « République socialiste fédérative soviétique de Russie », l’appellation officielle de la Russie à l’époque où elle faisait partie de l’Union des républiques socialistes soviétiques (URSS).

Les réseaux sociaux se déchaînent

La présidence a rapidement modifié son annonce en rétablissant le nom actuel du pays, « Fédération de Russie ». « Il y a eu une erreur dans la rédaction du communiqué et il a été corrigé », ont déclaré à l’AFP des sources au Planalto, le palais présidentiel, en se refusant à d’autres commentaires sur le sujet.

La bourde a déclenché une vague de commentaires ironiques sur les réseaux sociaux. Des internautes se sont demandé si le président brésilien allait rencontrer le dernier dirigeant soviétique, Mikhaïl Gorbatchev, ou bien « le camarade Staline ». D’autres ont évoqué le titre d’une célèbre chanson des Beatles, « Back in the USSR » (« De retour en URSS »).

Michel Temer est parti lundi pour Moscou dans le cadre d’une tournée internationale visant à obtenir des investissements pour le Brésil. Il est plongé depuis un mois dans une crise politique à la suite de graves accusations de corruption contre lui.