Politique

Chalon-sur-Saône: deux femmes agressées par un homme avec un marteau

Deux femmes ont été agressées à coups de marteau vendredi dans les rues de Chalon-sur-Saône, dans le centre-est de la France, par un homme « vêtu de noir » qui « aurait crié Allah Akbar » et était toujours recherché vendredi soir, selon le parquet et la préfecture.

« Aucune piste n’est privilégiée quant au profil de l’auteur », a indiqué le procureur de la République de Chalon-sur-Saône Damien Savarzeix, n’excluant ni une piste terroriste ni une piste psychiatrique. « Le parquet antiterroriste a été informé et suit le dossier » mais aucune décision sur sa saisie n’a pour l’heure été prise, a-t-il précisé.

Un peu plus tôt, une source proche de l’enquête avait indiqué que le profil de l’auteur semble être celui d’un déséquilibré.

L’agresseur « a accompagné ses gestes violents du cri de ‘Allah Akbar’, ce qui témoigne que ses références se situent très clairement du côté de l’islamisme radical », a pour sa part estimé le maire de droite de la ville, Gilles Platret, en appelant « l’ensemble des Chalonnaises et des Chalonnais à la plus grande vigilance ».

Légèrement blessées

Les deux femmes ont été blessées légèrement. L’une d’entre elles a été frappée « à l’arrière de la tête », selon un communiqué du parquet et de la préfecture. Son état a nécessité quatre points de suture.

« Les deux victimes sont choquées », a précisé le communiqué, ajoutant que les agressions ont eu lieu vendredi « en fin de matinée » et « à quelques minutes d’intervalle à proximité du centre-ville ». L’agresseur « a aussitôt pris la fuite et ne s’est pas manifesté depuis ».

L’homme n’avait pas été retrouvé en fin de journée par les forces de l’ordre. Un hélicoptère de la gendarmerie a tourné une partie de l’après-midi au dessus de Chalon-sur-Saône. Une cinquantaine de policiers poursuivaient les investigations et des agents étaient déployés pour sécuriser la ville.