Monde

Choïgou a appelé les organisations internationales à transporter de l’aide humanitaire en Syrie

Le ministre russe de la défense Sergueï Choïgou

© Sergey Bobylev/service de presse du Ministère de la défense de la fédération de RUSSIE/TASS

MOSCOU, le 13 août. /TASS/. La russie attend des organisations internationales d’aide humanitaire pour les habitants de la Syrie, a déclaré le chef du ministère russe de la Défense Sergueï Choïgou à l’antenne de la chaîne de télévision « Russie 24 ».

« Aujourd’hui, nous disons: « Dans les zones de деэскалации [aide] amenez votre, là, tout est ouvert. Si vous ne pouvez pas transporter, nous-mêmes allons ». Mais nous ne pouvons pas être maman et papa. Donc, bien sûr, ici, besoin d’un soutien aux organisations humanitaires de l’Organisation Des Nations unies », dit – il.

Choïgou a ajouté que la collaboration de la Russie et des organisations humanitaires internationales la stabilisation de la situation des réfugiés. « Plus loin va le retour des réfugiés dans leurs foyers, d’abord à l’intérieur de la Syrie, qui se passe maintenant, et puis d’autres régions », a ajouté le ministre.

Selon le chef de la Défense, sur l’achèvement de la lutte contre les terroristes en Syrie « en grande partie » va dire à la validation de Deir ezzor, depuis plusieurs années, est assiégée par les militants de « l’etat Islamique » (groupement est interdite en Russie).

Voir aussi


L’accord des états-UNIS et de la fédération de RUSSIE sur деэскалации dans le sud-ouest de la Syrie: l’espoir d’une trêve dans l’ensemble du pays

« Aujourd’hui, il ya un point clé, qui est de Deir ezzor. Je dirais en premier lieu de Deir ezzor. Il y va de la résistance d’un an. Y aller régulièrement, deux ou trois, pas quatre fois par semaine десантируются de nourriture, de médicaments, de combat des provisions. C’est peut-être le point de base sur l’Euphrate, qui sera largement parler de l’achèvement de la lutte contre ИГИЛ (anciennement connu sous le nom de « l’etat Islamique » – env. TASS) », – a déclaré Sergueï.

Plus tôt, le ministre l’a rapportéque les forces gouvernementales syriennes, avec le soutien de l’Air-forces spatiales de la Russie au cours des deux derniers mois ont libéré de moitié la plus grande partie du territoire, que ce qui était sous le contrôle de Damas, en 2015, au début de la fédération de l’opération dans les pays du moyen-orient. À la fin de juillet, le chef de la gestion opérationnelle de l’état-major des forces Armées de la fédération de RUSSIE Sergey Рудской a informéque sous le contrôle de l’armée syrienne sont 74,2 des milliers de kilomètres carrés (contre un peu plus de 19 mille au début de la fédération de l’opération).

La zone деэскалации

Depuis le début de mai en Syrie crée quatre zones деэскалации, cet accord a été conclu à Astana les représentants de la Russie, de l’Iran et de la Turquie. En ce moment, sont au nombre de trois zones: au sud-ouest de la Syrie, à l’est, dans la banlieue de Damas et dans la région de Homs. Dans la quatrième zone comprend la province d’Idlib et d’une partie des provinces voisines d’Alep, Lattaquié et de Hama.

Selon Choïgou, la création de ces zones, continue de politiques visant à la division des organisations terroristes et les groupes d’opposition armés. Le ministre a rappelé que l’opposition s’est engagée à lutter contre les militants de « l’etat Islamique » et « Джебхат en-Нусры » (interdit en Russie) sur le territoire de la zone de деэскалации.

Voir aussi

Conseil central de VIDÉOCONFÉRENCE de la Russie a promis de ramener l’ordre en Syrie

MÉDIAS: l’armée syrienne a ramené sous le contrôle d’un passage important sur la frontière avec la Jordanie

La russie a informé le groupe de sécurité de l’ONU sur les progrès accomplis dans la création de zones de sécurité en Syrie

MÉDIAS: l’armée syrienne permis aux résidents de retour dans les villages au sud de Racchi