la Belgique

Convoqué, le prince Laurent envoie un certificat médical au Premier ministre

Le Premier ministre Charles Michel (MR) n’a toujours pas pu entendre le prince Laurent qu’il a convoqué après une visite controversée à l’ambassade de Chine en juillet, a confirmé vendredi un porte-parole du chef du gouvernement fédéral. Le prince lui a fait parvenir un certificat médical. Il renonce à son droit d’être entendu personnellement et souhaite être représenté par son avocat.

Le porte-parole du Premier ministre a précisé que l’entretien avec l’avocat du prince aura lieu d’ici la fin du mois.

« Sanction proportionnelle »

Le prince Laurent s’était rendu de manière inopinée durant l’été, sans autorisation du gouvernement et portant l’uniforme militaire, à l’ambassade de Chine où il a participé aux festivités du nonantième anniversaire de l’armée chinoise.

Le chef du gouvernement fédéral souhaite, en concertation avec le roi Philippe, que le prince Laurent écope d’une « sanction proportionnelle ».