Sports

Des internautes fracassent des cafetières en soutien à un animateur américain

 

Le fabricant de cafetières Keurig est sous le feu des critiques des défenseurs de l’animateur Sean Hannity. (Photo d’illustration) –
Sergi Alexander – Getty Images North America – AFP

Plusieurs entreprises ont retiré leur publicité d’une émission animée par Sean Hannity, un présentateur de Fox News accusé d’avoir minimisé des accusations d’abus sexuels à l’encontre d’un candidat au Sénat américain. Des internautes lui ont exprimé leur soutien en explosant des cafetières.

Il y a de nombreuses manières d’exprimer son opinion. Briser violemment une cafetière, filmer la scène et la poster sur les réseaux sociaux semble désormais en être une nouvelle forme.

Tout a commencé jeudi dernier lorsque Sean Hannity, célèbre présentateur de la chaîne réputée conservatrice Fox News, a évoqué les accusations auxquelles fait face Roy Moore, candidat républicain au poste de sénateur de l’Alabama.

Dans un article publié dans le Washington Post le même jour, plusieurs femmes accusent l’homme politique de les avoir agressées sexuellement quand elles étaient adolescentes et que lui était âgé d’une trentaine d’années.

Mentionnant ces allégations, Sean Hannity a décrit l’une de ces rencontres comme « consensuelle », rapporte le New York Times. L’animateur s’est ensuite excusé quelques heures plus tard dans son émission télévisée, expliquant qu’il s’était « mal exprimé » et n’avait pas été « totalement clair » dans ses propos. Avant de douter de la crédibilité de certaines accusations, notamment à cause de « raisons politiques » et « d’argent ».

Pro-cafetières vs. anti-cafetières

Après avoir été interpellées par des internautes, neuf entreprises – dont le fabricant américain de cafetières Keurig – ont annoncé qu’elles allaient retirer ou avait déjà suspendu leur publicité de l’émission de Sean Hannity.

Pour protester contre cette prise de position, certains soutiens de l’animateur se sont donc filmés en train de détruire leur cafetière, puis ont posté les vidéos sur les réseaux sociaux. Dimanche soir, le hashtag #BoycottKeurig était même dans les tendances les plus populaires de Twitter.

I pulled an « Office Space » with my Keurig… Would be a shame if everyone else joined me in the Keurig Smash Challenge #BoycottKeurig #IStandWithHannity #SundayMorning pic.twitter.com/yEADeRC006

— Angelo John Gage (@AngeloJohnGage) 12 novembre 2017

Look what I found #BoycottKeurig #Keurig pic.twitter.com/P2BVRoxOjb

— Reverend Bob Levy (@TheRevBobLevy) 12 novembre 2017

Keurig is going after @seanhannity  on orders from Media Matters.

You know what that means. #BoycottKeurig pic.twitter.com/5unQjwqatK

— The Columbia Bugle (@ColumbiaBugle) 12 novembre 2017

D’autres internautes ont profité du hashtag pour exprimer leur soutien aux annonceurs qui ont décidé de retirer leur publicité.

Republicans: #BoycottKeurig
Me: pic.twitter.com/mPj8YSke1x

— Mrs. Anserlian (@MrsAaayyy) 12 novembre 2017

I support @Keurig’s decision to withdraw advertising from #Hannity .. in fact, let me show how easy it is to use one… #BoycottKeurig pic.twitter.com/VTn8CPleJh

— Sean (#ExtendCHIP) Erreger, LCSW (@StuckonSW) 12 novembre 2017