Sports

Des milliers de poussins de manchots meurent dans l’Antarctique

 

Image d’illustration de bébé manchots d’une semaine –
JACQUES MUNCH / AFP

Des milliers de poussins de manchots Adélie sont morts de faim dans l’Antarctique en raison de l’étendue inhabituelle de la banquise, ce qui a contraint les parents à aller plus loin chercher leur nourriture, ont déclaré ce vendredi des chercheurs.

Ces chercheurs du CNRS français ont découvert que seuls deux poussins avaient survécu après la dernière saison de reproduction (fin 2016-début 2017).

Le niveau inhabituel de la banquise à la fin de l’été

Ce désastre s’explique par les niveaux inhabituels de la banquise à la fin de l’été. Les adultes ont été contraints d’aller plus loin pour chercher la nourriture destinée aux poussins, qui sont morts de faim. Les manchots se nourrissent essentiellement de krill, minuscules crevettes dont ils raffolent.

Il y a quatre ans, la même colonie, qui comptait alors 20.196 couples, n’avait produit aucun poussin. L’hécatombe avait été provoquée par des niveaux de banquise plus importants, la pluie qui avait détrempé des poussins au plumage pas encore imperméable, et une rapide baisse des températures.