la Belgique

Dour: retour difficile pour les derniers festivaliers, ils sont restés bloqués plus de 4 heures dans leur véhicule

Epilogue un peu pénible pour les campeurs, derniers festivaliers encore présents à Dour ce lundi. Ceux-ci se sont tous remis en route à peu près en même temps, vers midi, ce qui a provoqué d’importantes files.  Ces derniers fêtards sont restés bloqués plus de quatre heures dans leur véhicule.

Bloqués

« Quand on est monté dans la voiture, il était midi, raconte Elodie la voix fatiguée, on a démarré puis on a à peine fait trois mètres pour se mettre dans la file et une heure après on était toujours exactement au même endroit, impossible de bouger, impossible de trouver une autre sortie ».

Las de la situation le groupe essaye de connaître la raison du blocage « On a contacté des amis qui étaient un peu plus loin, poursuit Elodie,  ils nous ont raconté que certains démontaient les barrières pour passer à travers champs… on voyait également des gens sortir et dormir sur le capot ou sur le toit des voitures tellement ils n’en pouvaient plus. En tout, nous sommes restés bloqués quatre heures et demi sans eau et sans aucun signe de personnes pour venir nous dire ce qu’il y avait ».

La version du Festival et de la Police

D’après la Police des Hauts-Pays, la raison de ce blocage est à chercher dans le plan de circulation de cette année qui ne prévoyait qu’une bande de circulation pour s’extraire du site. Résultat des centaines de voiture pare choc contre pare choc.

L’organisation du Festival et la Police disent que des berlingots d’eau ont été distribués aux infortunés. Une distribution que n’a apparemment pas remarqué notre interlocutrice.

 À 17H00, il ne restait plus, selon la Police, qu’une centaine de voitures à évacuer.