Politique

Drapeau européen: « il y a de la folie dans cette affaire », juge François Bayrou

 

François Bayrou –
BFMTV

La demande controversée des députés Insoumis de retirer le drapeau européen de l’hémicycle a fait bondir François Bayrou jeudi matin sur BFMTV et RMC.

« Il y a un moment où la politique fait perdre le nord, où l’esprit de sectarisme peut faire perdre l’équilibre », a jugé François Bayrou jeudi sur BFMTV et RMC. Le maire de Pau réagissait à la demande des députés Insoumis de retirer le drapeau européen de l’hémicycle, pour le remplacer par celui de l’ONU. 

Jean-Luc Mélenchon et consorts insistent sur l’origine d’un drapeau « symbole religieux », alors que « plus que jamais nous avons besoin de laïcité ». Une référence au créateur du drapeau européen, Arsène Heitz, qui avait dit avoir puisé l’inspiration dans des représentations de la Vierge Marie. 

Celui qui « rencontre et parle » à Emmanuel Macron et dont il « soutient le projet de société », est stupéfait – comme nombre d’élus, FN mis à part – par cet argumentaire:

« C’est une bêtise! On se demande comment des gens intelligents peuvent arriver à dire de pareilles bêtises. Quelque chose est une folie dans cette affaire. Même les millions de Français qui ont voté pour cette famille politique (La France insoumise, ndlr), pour ce leader politique doivent se dire ‘revenons aux bases' ». 

Une première en 2008

Après cette demande des Insoumis, Emmanuel Macron a annoncé mardi, en clôture d’un débat sur l’Europe en Allemagne, qu’il allait officiellement reconnaître le drapeau bleu étoilé et or lors d’un sommet de l’UE, la semaine prochaine, afin qu’il ne puisse plus être « enlevé de l’hémicycle ».

Le drapeau et l’hymne européens ont été reconnus jusqu’alors par 16 des 28 pays européens, par la signature d’une déclaration commune annexée au traité de Lisbonne.

Le drapeau européen a fait son entrée pour la première fois dans l’hémicycle en 2008 pour la présidence française de l’UE, alors que l’Assemblée était présidée par l’UMP Bernard Accoyer.