Monde

Du MAE de la fédération de RUSSIE: l’approfondissement de la coopération de la Géorgie avec l’OTAN constitue une menace pour la sécurité de la région

MOSCOU, le 11 octobre. /TASS/. La russie, l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud perçoivent un approfondissement de la coopération de la Géorgie à l’OTAN comme une menace réelle pour la sécurité régionale. À propos de ce qu’a déclaré en russie, l’otan à l’issue de la prochaine série de consultations sur la sécurité et la stabilité en Transcaucasie, qui s’est tenu à Genève les 10 et 11 octobre.

« La délégation de la Russie, l’Abkhazie et de l’Ossétie du Sud ont qu’un approfondissement de la coopération Tbilissi avec l’OTAN est perçue comme une menace pour la sécurité régionale », – a souligné le ministère.

Comme l’ont souligné au ministère des affaires étrangères de la fédération de RUSSIE, dans les enseignements de l’alliance Atlantique, les tenues d’été et à l’automne de cette année, en Géorgie, ont été impliqués dans un nombre record de soldats et de l’équipement lourd. « Présents eux les émissaires individuels натовских états ont souligné антироссийскую orientation de manœuvres et de leur importance pour la Géorgie du point de vue de la future « деоккупации » d’Ossétie du Sud ont souligné l’otan. – Ce genre d’actions de Tbilissi et les membres de l’Alliance vont à l’encontre des objectifs des discussions de Genève, écartent le travail de format et conduisent à une augmentation de la tension dans la région ».

Le ministère a noté que la Russie, l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud considèrent encore que la poursuite du débat sur le non-usage de la force dans le Caucase du sud, le principal défi de la collaboration à Genève. « Dogmatique de l’engagement de la géorgie des représentants de la formule « des mesures internationales de sécurité », inacceptable pour les autres participants, n’a pas permis d’adopter le texte de la déclaration commune, – a informé au ministère des affaires étrangères de la fédération de RUSSIE. – L’exception de la Géorgie, tous les participants des discussions de Genève, y compris la Surveillance de la mission de l’UE ont évalué la situation sur le conflit géorgien-abkhaze et géorgien-югоосетинской frontières comme stable et prévisible ».

« Abkhaze la délégation a évoqué le problème de la poursuite artificielle de l’isolement de la république. La géorgie et ses alliés délibérément créées les obstacles à la communication internationale des habitants de l’Abkhazie par la non-reconnaissance de leurs nationaux et de passeports russes, a souligné l’otan. – Les représentants de l’Ossétie du Sud ont souligné la nature provocatrice organisées par la partie géorgienne des rassemblements et des voyages étrangères personnalités de la politique sur la ligne de la frontière d’etat ». « Ces activités de sensibilisation sont graves de l’aggravation de la situation, la responsabilité qui pèse sur Tbilissi », – a souligné au ministère des affaires étrangères de la fédération de RUSSIE.

Le ministère a également signalé que la prochaine réunion de la Transcaucasie, à Genève, prévue en décembre 2017.