la Belgique

Ecartement des enseignants de Gesves: le parquet ouvre une information judiciaire

Le parquet de Namur a ouvert une information judiciaire dans le cadre des accusations de harcèlement, coups et insultes émises par des élèves de l’école provinciale d’équitation de Gesves, a indiqué le procureur du roi de Namur, Vincent Macq. Ce dernier regrette par ailleurs avoir appris la situation par voie de presse.

Jeudi, alors qu’une enseignante abordait avec sa classe la question du harcèlement, plusieurs élèves ont indiqué reconnaître en être victime. « En comprenant de quoi il s’agissait, des élèves ont dénoncé le comportement de certains professeurs », relate le député provincial. Insultes, intimidation, coups et harcèlement sexuel ont notamment été évoqués par les jeunes, selon L’Avenir.

De son côté, le parquet ne compte pas attendre les résultats de l’enquête provinciale. « Je ne vais pas attendre les résultats de leur enquête pour en ouvrir une à mon niveau. Nous avons ouvert une information afin de déterminer si les faits sont de nature pénale ou disciplinaire », a commenté Vincent Macq.