Sports

Écosse: la fessée bientôt interdite

 

LOIC VENANCE / AFP

Un projet de loi interdisant la fessée sur les enfants a vu le jour en Écosse, à l’initiative du Parti vert écossais. Le but: donner aux enfants une protection judiciaire similaire à celle des adultes. 

La fessée ne fera plus long feu en Écosse. Le pays est en passe de devenir le premier du Royaume-Uni à bannir la fessée, selon une information du quotidien The Guardian. Le gouvernement a en effet annoncé qu’un projet de loi avait été annoncé, afin d’interdire la fessée donnée aux enfants. Cette loi permettrait alors d’offrir à ces derniers une protection judiciaire similaire à celle des adultes. 

La punition physique sur les enfants déjà illégale dans 52 pays

John Finnie, le porte-parole de la justice pour le Parti vert écossais a annoncé ce jeudi que: « Donner aux enfants une protection contre les violences envoie un message clair à tout le monde à propos de comment nous nous traitons mutuellement, et renforce les efforts de l’Ecosse pour réduire la violence ». 

« La punition physique sur les enfants est déjà illégale dans 52 pays, et ma proposition donnera aux enfants d’Écosse la protection nécessaire pour s’épanouir dans un environnement sein et encourage la construction de relations plus fortes entre les enfants, leurs parents et les autres personnes qui s’en préoccupent », ajoute-t-il.

Le Royaume-Uni est un des quatre pays de l’Union européenne qui n’a pas encore engagé de changement juridique contre les punitions physiques attribuées aux enfants. Une consultation publique de trois mois sur l’idée d’une amende contre ces violences physiques a été réalisée cet été, à l’initiative de John Finnie. Elle avait reçu des réponses positives, notamment d’organismes comme l’Unicef ou encore de la fédération de la police écossaise.

En France, une loi adoptée fin 2016 précisait que les traitements cruels, dégradants ou humiliants envers les enfants étaient désormais illégaux. Mais sans aucune sanction pénale de prévue.