Politique

Edouard Philippe appelle à ce que Saad Hariri « puisse retourner librement » au Liban

 

Edouard Philippe lors de la cérémonie de l’armistice, le 11 novembre 2017 –
FRANCOIS NASCIMBENI / AFP

Le Premier ministre Edouard Philippe a appelé mardi à ce que son ex-homologue libanais Saad Hariri « puisse retourner librement » dans son pays, lors des questions au gouvernement à L’Assemblée nationale.

« Une période d’incertitude qu’il faut clore rapidement »

« L’enjeu est que Saad Hariri puisse retourner librement dans son pays pour clarifier sa situation conformément à la Constitution libanaise », a déclaré le chef du gouvernement, expliquant que la démission de Saad Hariri, depuis l’Arabie Saoudite, ouvrait « une période d’incertitude qu’il faut clore rapidement ».

Craignant pour sa vie, le premier ministre libanais Saad Hariri avait démissionné début novembre à la surprise générale. Il accuse le Hezbollah chiite et son allié iranien de « mainmise » sur le Liban et dit craindre pour sa vie.