la Belgique

Elsenborn: les premiers effectifs de la nouvelle réserve de la Défense en formation

Ils sont informaticiens, agents immobiliers, serveurs, … et ils sont prêts à renforcer nos troupes en cas de problème majeur. Depuis la fin du service militaire en 1995, ces réservistes sont précieux. Ce jeudi matin, au camp d’Elsenborn, les premiers effectifs de la nouvelle réserve de la Défense effectuaient des exercices.

Déjà occupés professionnellement

Dans le civil, ces militaires ont déjà une occupation professionnelle.  Parallèlement à cela, ils veulent aider la Défense et le pays. « C’est pour l’aide à la Nation, pour pouvoir aussi alléger un peu le travail des collègues d’active qui sont très fortement engagés », dit un réserviste.  « J’ai passé une quinzaine d’années à l’armée, il y a eu beaucoup d’éléments intéressants. Les débouchés professionnels étant ce qu’ils étaient dans ma spécialité, j’ai dû changer de fonction mais il y a toujours moyen de revenir ici. L’occasion nous a été donnée de recréer quelque chose d’original, de nouveau, j’ai saisi l’occasion tout simplement de renouer les contacts avec d’anciens camarades et retrouver un milieu qui me plaisait bien », explique un autre réserviste.  Un troisième explique: « J’ai fait huit ans à l’armée.  Ca m’a beaucoup manqué quand j’étais civil, l’ambiance, la camaraderie.  Je ne me pose même pas de question, c’est d’accord pour moi ».

Encadrés par le 12e de Ligne de Spa

Les réservistes sont encadrés par des militaires du 12e de Ligne de Spa.  L’un d’entre eux explique: « Ce n’est pas évident et intellectuellement aussi, il faut connaître beaucoup de choses techniques qu’on apprend, nous, en tant que militaire actif.  Eux doivent aussi connaître une série de choses parce que bientôt, ils seront projetés dans les rues comme la plupart de nos militaires pour le moment ».

Prendre en charge les blessés

Autre exercice ce matin, la prise en charge d’un blessé par balle.  C’est un infirmier urgentiste du Centre Hospitalier Régional de Huy, également réserviste, qui encadre les opérations. « C’est très important de s’entraîner parce que tout est question de réflexe, d’automatisme, on ne fait bien que ce que l’on fait souvent, c’est pour ça qu’on s’entraîne », dit le colonel-infirmier de réserve Dominique Diduca.

Etre en pleine forme

Il faut être en bonne condition physique.  Ce soir, les réservistes participeront à un exercice de nuit: marche de nuit, infiltration, patrouille et observation de personnel qui se livre à un trafic d’armes.

Besoin de 600 réservistes

Le Défense a besoin de plusieurs centaines de réservistes.  Le général-major Marc Thys, commandant de la Composante Terre, explique: « Nous avons, en tout, besoin d’à peu près 600 personnes pour les cinq différents bataillons de manoeuvres.  Actuellement, on a une bonne quarantaine de personnes qui sont déjà en entraînement et on recherche tous les profils possibles ».

Si vous avez du temps libre à consacrer à la Défense, les portes des casernes sont ouvertes.