la Belgique

Faut-il interdire les robots tueurs ?

Les Nations unies ont ouvert des discussions sur les  » systèmes d’armes létales autonomes  » ou SALA, que l’on désigne généralement sous l’acronyme de  » robots tueurs « . Une expression populaire que les spécialistes rejettent. Pour eux, il s’agit d’armes qui  » permettent de sélectionner et de traiter des cibles sans intervention d’un opérateur humain « .

Le développement de ces nouvelles armes de guerre a récemment inquiété les principaux dirigeants des entreprises leaders dans l’intelligence artificielle. Des leaders dont Elon Musk, le célèbre patron de Tesla, qui demandaient un moratoire sur les armes létales autonomes. Motif : ces armes  » pourraient permettre de conduire des guerres à une échelle sans précédent et à une vitesse telle que les humains ne pourraient les appréhender « . Bref un danger potentiel qui évoque  » Terminator  » et le pouvoir aux machines.

Quels dangers se cachent réellement derrière les  » robots tueurs  » ? Faut-il encadrer ou interdire ces armes ?

Bertrand HENNE reçoit Denis JACQMIN, chercheur au GRIP (Groupe de Recherche et d’Information sur la Paix et la Sécurité) et Alain DE NEVE , analyste de défense à l’Institut royal supérieur de Défense, ce mercredi 14 novembre de 12h30 à 13h dans  » Débats Première « .

Donnez-nous vos solutions

On attend vos réactions :

  • Par téléphone au 02/737.37.07
  • Sur Facebook
  • Sur Twitter avec le #Débats1