Politique

France: Richard Ferrand quitte le gouvernement pour l’Assemblée nationale

Emmanuel Macron a demandé à Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires, de quitter le gouvernement. Il lui a demandé de « briguer la présidence du groupe » La République en marche (LRM) à l’Assemblée nationale, a-t-on appris lundi auprès de l’entourage du chef de l’Etat.

Le président a reçu le ministre, mis en cause dans une affaire immobilière, avant de s’entretenir avec le Premier ministre Edouard Philippe pour « caler le calendrier des prochains jours ». La démission du gouvernement et un remaniement sont attendus très prochainement. De son côté, l’entourage de Richard Ferrand a « confirmé » l’information, ajoutant que le ministre avait « accepté » cette proposition. « Le président voulait que Richard Ferrand prenne la tête du groupe car c’est un homme de confiance et d’efficacité », a-t-on déclaré de même source, faisant valoir que le ministre démissionnaire était « la clé de voûte du mouvement » politique du chef de l’Etat. « Logiquement, il voulait qu’il soit à la tête du groupe le plus large de la Ve République », a ajouté l’entourage du ministre. Bien implanté dans sa 6e circonscription du Finistère, le ministre a été confortablement réélu (56,53%) face à Gaëlle Nicolas (LR) dimanche en dépit des affaires le touchant.

Richard Ferrand fait l’objet d’une enquête préliminaire, après la publication fin mai d’un article du Canard enchaîné. Celui-ci a révélé que les Mutuelles de Bretagne avaient décidé en 2011, lorsque Richard Ferrand en était directeur général, de louer des locaux commerciaux appartenant à sa compagne.