Politique

France: un quatuor en lice pour la présidence du parti de droite Les Républicains

Quatre candidats sont en lice pour prendre, en décembre, la présidence du parti de droite Les Républicains, sonnés au cours de l’année écoulée par leur défaite à la présidentielle puis aux législatives.

Parmi eux, Laurent Wauquiez, vice-président de LR, fait figure de grand favori, face à des concurrents néanmoins déterminés à ne pas le laisser gagner par plébiscite lors de cette élection prévue les 10 et 17 décembre. Laurent Wauquiez, souvent présenté comme à la droite de son parti, est notamment en compétition avec Florence Portelli, ex-porte-parole de François Fillon, l’ancien candidat à la présidentielle de la droite dont la campagne a été notamment plombée par une affaire d’emplois fictifs ayant bénéficié à sa famille. Aussi sur les rangs: Maël de Calan, proche de l’ancien Premier ministre Alain Juppé battu aux primaires de la droite pour la présidentielle, ainsi qu’un député, Daniel Fasquelle.

Une famille politique fermement déterminée à se reconstruire

Les candidats devaient déposer leurs parrainages avant mercredi 20h00. « Je souhaitais qu’il y ait plusieurs candidats, que les militants aient le choix, et qu’on offre l’image d’une famille politique qui a connu une défaite, une lourde défaite, mais qui est fermement déterminée à se reconstruire », a dit Laurent Wauquiez, ancien ministre sous la présidence de Nicolas Sarkozy, en allant déposer ses parrainages.

Laurent Wauquiez, accusé par certains dans son propre camp d’être « clivant » et de flirter avec le parti d’extrême droite Front national, a insisté sur sa volonté de « rassembler », et d’arriver à « tourner la page des divisions ». Il ambitionne de refaire de LR « un parti populaire », celui d’une « droite vraiment de droite ».