la Belgique

Fumée blanche dans la Vallée du Bocq… les vieux trains sont de sortie

Pour les enfants, les cheminots d’active ou les passionnés tout simplement, les vieux trains sont de sortie. Cela se passe dans la Vallée du Bocq et on embarque en gare de Spontin. « Cette gare avait une place stratégique  » nous explique Alain Defechereux, l’un des administrateurs et passionnés rassemblés au sein de  l’asbl Patrimoine Ferroviaire  et Tourisme qui organise ce festival.

« Même si à l’époque de la grande affluence on ne comptait pas plus d’un train de marchandises par jour, elle avait sa place dans la région. Depuis 1992, l’asbl l’utilise ainsi que la  ligne, de Pâques à la Toussaint pour les touristes. Avec le  Festival cela nous permet de montrer au grand public, nos plus belles pièces de collection relatives au monde du chemin de fer. »

Bien sûr, la plupart des visiteurs viennent pour embarquer dans les trains et sillonner pendant une petite heure une partie de la vallée du Bocq. Mais avant cela, ils passent aussi par le mini musée et peuvent tout à loisir s’initier, par exemple, à la conduite d’un train grâce au simulateur de conduite proposé par deux jeunes bénévoles. L’un est informaticien, l’autre travaille aux chemins de fer.  » C’est notre passion nous confie Aurélien Bernard qui a étudié à la Faculté Polytechnique de Mons et travaille aujourd’hui aux chemins de fer. Florian Jakubina et lui même ont développé le projet  » Retilife  » qui offre un très beau graphisme et permet à tout un chacun de s’imaginer aux commandes d’un train  sous forme de jeu vidéo. « On l’expose pour la première fois ici à Spontin et les jeunes semblent apprécier l’outil. Certains d’ailleurs ne se débrouillent pas trop mal pour conduire les trains. Tant mieux si cela peut déboucher sur de futures vocations. »

Sur les quais, les voyageurs embarquent à leur aise, la machine a fait le plein d’eau, le charbon est lancé dans la gueule de la loco… Ca y est, on peut enfin partir. Et à l’heure en plus !

A l’intérieur, sur les banquettes de bois patiné, certains évoquent le passé, d’autres découvrent un monde inconnu. « Je ne savais même pas que des trains pouvaient circuler au charbon nous confie un tout jeune garçon, venu pour l’occasion aves son papy. Plus loin, l’œil nostalgique, un septuagénaire nous raconte:  » A l’intérieur des wagons, on fumait ce qui incommodait bien sur les non fumeurs; il y avait aussi une petite planche qui séparait les banquettes en vis à vis, on y étalait son pic nique et ses tartines. Nostalgie quand tu nous tiens. « 

Des Bretons en vacances dans la région sont ravis de la découverte, comme ces touristes venus spécialement du Kent où la aussi on semble cultiver la passion des vieilles machines. 

Une chose est certaine:  la vieille locomotive nous a tous emmenés à bon quai et à l’heure en plus…Un exploit dont la SNCB d’aujourd’hui devrait peut être s’inspirer, non? 

Le festival du Chemin de fer du Bocq jusque et y compris ce mardi 15 août avec un départ en gare de Spontin.