Sports

Harcèlement: celles qui ont « brisé le silence » désignées « personnalité de l’année 2017 » par le Time

 

L’actrice Rose McGowan et la fondatrice de la campagne #MeToo, Tarana Burke. –
RENA LAVERTY / AFP

Une récompense collective pour saluer un phénomène planétaire. 

Les femmes et les hommes qui ont « brisé le silence » et dénoncé le harcèlement ou les violences sexuelles au cours de ces derniers mois ont été désignés « personnalité de l’année » 2017 par le célèbre magazine américain Time. Cette récompense collective salue notamment l’engagement des dizaines d’actrices, à l’image de Rose McGowan ou Asia Argento, qui ont dénoncé les agissements d’Harvey Weinstein, mais aussi celui des femmes et des hommes qui ont témoigné via la campagne #MeToo, lancée par Tarana Burke.

Cinq femmes en couverture

Sur sa couverture, le magazine a choisi de faire poser l’actrice Ashley Judd, une des victimes de Weinstein, Susan Fowler, l’ingénieure et ancienne employée de Uber qui a fait tomber le patron de l’entreprise en dénonçant le harcèlement sexuel dont elle a été victime en son sein, mais aussi Adama Iwu, une lobbyiste américaine qui a lancé une campagne de dénonciation du harcèlement. On y trouve aussi la chanteuse Taylor Swift, qui a remporté un procès contre le DJ qu’elle accusait de harcèlement sexuel, et enfin la cueilleuse de fraises mexicaine Isabel Pascual, qui a dénoncé le harcèlement au travail. 

TIME’s Person of the Year, just announced on @TODAYshow, is the “Silence Breakers,” people who came forward to tell their stories of sexual assault.

Trump was the runner-up. pic.twitter.com/lmmHjB2ceD

— Kyle Griffin (@kylegriffin1) December 6, 2017

Cette récompense reflète l’ampleur du mouvement qui a secoué les Etats-Unis et résonné dans le monde entier, avec #Balancetonporc en France ou #YoTambien en Espagne, depuis les premières accusations publiées par le New York Times et le New Yorker contre le jadis tout-puissant producteur de cinéma Harvey Weinstein début octobre. Pas un jour ne passe depuis sans qu’une personnalité de premier plan ne soit accusée de harcèlement ou d’abus sexuels. Beaucoup ont été limogées ou suspendues.

Trump numéro 2

Les hommes de pouvoir des milieux du divertissement, des médias, de la culture et de la politique sont en première ligne, mais les victimes viennent de tous les secteurs, a souligné Time. L’annonce de ce prix mercredi matin coïncide avec la publication par le New York Times d’une grande enquête sur les multiples complicités qui ont permis au producteur de sévir des années durant. Le président américain Donald Trump arrive deuxième de ce prestigieux classement, devant son homologue chinois Xi Jinping, a annoncé le magazine.