Sports

Huit gardes afghans de la base américaine de Bagram abattus

 

L’armée nationale afghane en patrouille dans la province de Kandahar le 23 mai 2017. (Photo d’illustration) –
JAVED TANVEER – AFP

Une attaque visant la principale base américaine d’Afghanistan, a fait huit morts parmi des gardes afghans lundi soir, selon un responsable local.

Huit gardes afghans travaillant sur la principale base américaine d’Afghanistan à Bagram, au nord de Kaboul, ont été tués lundi soir dans une embuscade tendue à leur convoi, a rapporté mardi un responsable local.
    
Les forces américaines et les personnes travaillant avec elles sont particulièrement visées, alors que le Pentagone s’apprête à annoncer le déploiement de nouveaux renforts pour contrer la progression des talibans.

L’attaque pas revendiquée

Selon le gouverneur du district de Bagram, à une cinquantaine de km au nord de la capitale, les gardes ont été pris en embuscade alors qu’ils étaient sur la route pour rentrer chez eux lundi soir.
    
« C’était tous des gens du coin, employés comme gardes à Bagram, » a indiqué à l’AFP le gouverneur Abdul Shakoor Quddusi, ajoutant que deux autres gardes étaient blessés. L’opération n’a pas été revendiquée mais les talibans ont accentué récemment leurs attaques contre toutes les forces de sécurité afghanes et occidentales.

L’OTAN inefficace 

Sept soldats américains ont été blessés samedi sur une base militaire dans le nord du pays par un soldat afghan qui a retourné son arme contre eux. Washington doit annoncer prochainement le déploiement militaire, sans doute de plusieurs milliers d’hommes supplémentaires, en renfort des 8.400 Américains déjà présents au côté des forces afghanes.
    
L’opération de l’OTAN Reolute Support en Afghanistan totalise plus de 13.000 hommes sur le terrain, sans réussir à endiguer la progression des insurgés ni l’insécurité qui se généralise dans le pays. La base de Bagram, initialement créée par les Soviétiques, abrite le plus large contingent américain du pays depuis 2001.