la Belgique

Insolite et dangereux: 25 grilles d’avaloir ont été dérobées à Nandrin et Tinlot

Il s’agit de grilles en fonte placées le long de la voie publique et qui ne sont pas scellées. Il n’a donc pas été difficile de les enlever.

Les vols ont eu lieu fin de semaine dernière, pendant la nuit. Notamment à Tinlot, où pas moins de 18 taques en fonte ont disparu. Neuf près du cimetière de Seny, neuf autres dans le village de Scry. Des endroits assez isolés et peu fréquentés.

Ce sont des automobilistes qui ont donné l’alerte. La bourgmestre Cilou Louviaux n’a jamais été confrontée à un vol d’une telle ampleur.

Cela fait 18 ans que je suis bourgmestre, je n’ai jamais vu ça !

« On a d’abord porté plainte et, surtout, on a sécurisé les lieux pour que les trous soient protégés. Pour éviter qu’un cycliste ne tombe dedans ou qu’un automobiliste s’y retrouve coincé. Je ne comprends pas comment peut-on dérober des choses pareilles ! C’est inimaginable. »

Il faut le savoir, dans une petite commune comme Tinlot, il n’y a que quatre ou cinq grilles d’avaloir en réserve. La commune a donc dû en commander de nouvelles, en urgence. Elles devraient être installées d’ici huit à dix jours.

Pourquoi s’en prendre à des taques ?

C’est le poids et le prix des métaux qui intéresse évidemment les voleurs. La fonte (tout comme le cuivre ou le zinc), au poids, cela vaut son pesant de cacahuètes !

Cela dit, ce que les voleurs vont en retirer, c’est peu par rapport à ce que cela va réellement coûter aux communes de Nandrin et Tinlot. Car ces grilles sont fabriquées sur-mesure… et sont donc lourdement facturées : environ 1500 euros par taque.

Faites-le compte : pour Tinlot, la note va s’élever à 27.000 euros. Bref, le vol de ces grilles d’avaloir, c’est un fameux trou dans le budget communal !