Politique

Interview de Macron: Castaner a vu « un président qui savait encaisser » et « castagner »

 

Christophe Castaner a jugé que l’interview d’Emmanuel Macron était un « combat de coqs » –
BERTRAND GUAY / AFP

Sur la forme, le délégué général de LaREM a jugé que l’interview d’Emmanuel Macron dimanche soir ressemblait davantage à un débat. Il a regretté un « combat de coqs » qui ne permet pas toujours de voir « suffisamment la pédagogie ».

Christophe Castaner a jugé que l’interview télévisée d’Emmanuel Macron dimanche soir sur BFMTV, RMC et Mediapart relevait plutôt d’un « débat » mais qu’il avait permis de voir « un président qui savait encaisser, qui savait castagner aussi quand c’était nécessaire ».

« On était moins dans un exercice classique d’échange avec un journaliste qui vous interviewe, mais plutôt de débat. Donc on a vu un président qui savait encaisser, qui savait castagner aussi quand c’était nécessaire. Il a je crois tenu le débat, parce qu’on était effectivement sur quelque chose de viril, de physique », a déclaré le délégué général de La République en marche sur RTL.

« Combats de coqs »

À la question de savoir si le chef de l’État avait été convaincant, Christophe Castaner a expliqué que dans les « combats de coqs on voit effectivement de la détermination, mais on ne voit pas toujours suffisamment la pédagogie ».

« Il y a eu deux temps de rencontre avec les Français, celui de jeudi dans le 13 heures de Jean-Pierre Pernaut, où il était plus en dialogue avec le journaliste pour aborder tous les sujets du quotidien (…) et il a tenté de faire montre de pédagogie, et puis hier on était sur quelque chose de plus politique », a-t-il développé.

Selon Christophe Castaner, « cela permettait de montrer qu’il pouvait parler à tous les journalistes, il a montré qu’il n’avait pas peur de la parole mais qu’il ne voulait pas une présidence bavarde ».