la Belgique

Jeans troué à l’école: un élève verviétois se fait rappeler à l’ordre

Jean, 16 ans et élève à l’Athénée Royal Thil Lorrain (Verviers), connaissait la règle en matière de tenue vestimentaire dans l’établissement. Une règle qu’il a malgré tout transgressé, jouant quelque peu la provocation.

« C’est un ado de 16 ans. Les jeans troués sont à la mode. L’école lui a demandé de mettre un tablier (comme ceux que l’on utilise en laboratoire par exemple) pour cacher les petits trous qu’il avait à hauteur du genou, explique son papa, Michaël Privot. Comme il a répété cela plusieurs jours, l’école a estimé qu’il ne prenait pas le règlement au sérieux, et l’a donc exclu. »

Chaque établissement dépendant de la Fédération Wallonie-Bruxelles établit son propre règlement d’ordre intérieur, qui reçoit ensuite l’aval du ministre de tutelle.

En matière vestimentaire, les choix peuvent donc varier d’une école à l’autre. « Cela dépend de la composition de l’école, voire même des options qui sont dans l’école, mais aussi d’une concertation qui est menée en interne, précise Didier Leturcq, Directeur Général adjoint Enseignement pour la FWB. Dans ce cas-ci, la décision à propos des pantalons déchirés était tout à fait valide. Maintenant, le fait d’obliger les élèves à porter un tablier en attendant de se changer, je pense que l’établissement doit réfléchir à une manière moins choquante, moins caricaturale. »

L’Athénée Thil Lorrain, de son côté, précise que l’élève n’a nullement fait l’objet d’une exclusion mais qu’il a été invité à retourner chez lui afin de se changer.