la Belgique

Kazakhgate: Patokh Chodiev sera finalement auditionné par vidéoconférence

Son audition devant la commission d’enquête parlementaire sur le Kazakhgate devait avoir lieu la semaine dernière: Patokh Chodiev a fait faux bond aux députés chargé de l’entendre. Seule une rencontre avec les avocats de l’homme d’affaires belgo-kazakh a été organisée le mercredi 8 novembre dernier.

Les avocats de Patokh Chodiev le confirment ce lundi: un accord de principe a finalement été trouvé. Leur client sera bien auditionné par vidéoconférence depuis l’ambassade de Belgique à Moscou à une date encore à déterminer. La commission met donc en suspens sa menace de poursuite si l’intéressé refusait de se présenter devant elle.

En effet, la convocation devant une commission d’enquête parlementaire est contraignante. Il s’agit d’une citation à comparaître, comme la justice peut en faire. Patokh Chodiev ayant la nationalité belge, il doit normalement s’y soumettre. En cas de refus, des sanctions existent : huit jours à six mois d’emprisonnement et une amende de 500 à 10.000 euros.

« Pas de voyage à Moscou pour la Commission Kazakhgate. Patokh Chodiev accepte le principe d’une vidéo-conférence. L’enquête continue ! », a réagi sur Twitter Georges Gilkinet (Ecolo), membre de la commission chargée de faire la lumière sur la transaction pénale.

Pas de voyage à #Moscou pour la Commission #Kazakhgate.
Pathok Chodiev accepte le principe d’une vidéo-conférence.
L’enquête continue!

— Gilki (@GeorgesGilkinet) 13 novembre 2017