la Belgique

La bière contre la pierre: nouvelle victoire de Lhoist face à l’Abbaye de Rochefort

C’est un énième épisode dans ce feuilleton qui anime l’actualité du côté de Rochefort. La Cour d’Appel de Liège vient d’annuler la suspension du permis octroyé au Groupe Lhoist afin d’effectuer des tests de pompage dans la Source de Tridaine. Cette fameuse nappe d’eau qui sert à l’Abbaye pour la fabrication de sa trappiste. Le permis délivré en juin 2017 par la Région wallonne avait été suspendu en septembre par le tribunal de Marche-en-Famenne. Décision revue et corrigée en appel. Autrement dit: le permis est confirmé juridiquement, plus rien ne s’oppose à ce stade aux tests de pompage envisagés par Lhoist.

Tester l’approvisionnement en eau avant d’étendre la carrière

Si le groupe carrier tient tellement à ces tests, c’est parce qu’ils vont lui permettre d’ouvrir la porte à une éventuelle extension de sa carrière sur le site de la Boverie. Lhoist souhaite creuser plus profondément, ce qui implique un abaissement du niveau de la nappe aquifère. Et le risque, c’est que l’eau ne s’écoule plus naturellement vers l’Abbaye de Rochefort. L’entreprise veut donc tester un mécanisme de pompage qui permettra de garantir l’alimentation en eau, même en cas de baisse de niveau. Une « manipulation » contestée par les moines qui craignent l’altération de la qualité de l’or bleu si précieux à l’élaboration de leur bière.

On en est là dans ce conflit qui oppose les deux parties depuis plusieurs années. Et ce n’est pas fini. Les moines pourraient encore contester la décision de la Cour d’Appel de Liège devant la Cour de Cassation. Ils ont également la possibilité d’attaquer le permis devant le Conseil d’Etat.