Monde

La douma d’etat a demandé à Kiev de libérer immédiatement le journaliste Wyszynski

© Sergey Bobylev/TASS

MOSCOU, le 17 mai. /TASS/. La douma d’tat de la réunion de jeudi a adopté une déclaration dans laquelle il a demandé à Kiev de libérer immédiatement rédacteur en chef de l’agence « RIA novosti l’Ukraine » Cyrille Wyszynski et a encouragé le Conseil de l’Europe et de l’OSCE de prendre une position de principe favorable sur les violations des droits des journalistes en Ukraine. Document établi par les députés à deux des comités spécialisés de la chambre basse – sur la politique d’information, les technologies de l’information et de la communication, ainsi que des affaires de la CEI, de l’intégration eurasienne et les relations avec les compatriotes.

Voir aussi

Les procureurs ont déposé au tribunal de Kherson une demande de mesures préventives à l’Вышинскому

Wyszynski estime l’accusation à son adresse est déraisonnable et diffamatoire

СЖР: la déclaration de l’OSCE sur l’affaire Wyszynski peuvent affecter l’ukrainien guide

« De tels actes autorités de kiev à l’égard de la « RIA novosti l’Ukraine » et de vos employés employés sont ouvertement par des services de sécurité ukrainiens », – a souligné dans le document. Elle note que « l’utilisation des mesures, des dangereux criminels à l’encontre de journalistes, honnêtement ils font leur travail, contraire à la base des valeurs européennes, fait partie qui sont la liberté d’expression et la liberté d’expression, énoncés dans la Convention sur la protection des droits de l’homme et des libertés fondamentales et d’autres instruments engagements ».

« La douma d’etat demande à l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe et le Conseil de l’Europe de prendre une position de principe favorable à l’égard répétées des faits sur les violations des droits des journalistes en Ukraine, et exige que les autorités de kiev la libération immédiate Car Wyszynski », – a déclaré dans un communiqué de la Douma d’etat.

Service de sécurité d’Ukraine le 15 mai a mené une vaste opération contre le personnel de l’agence « RIA novosti l’Ukraine », les accusant de trahison. Tôt le matin, à l’entrée de sa maison a été arrêté le rédacteur en chef de l’agence Cyrille Wyszynski. Après cela, ont été recherchées dans le bureau central de l’agence, à Kiev, dans son centre de presse, ainsi que dans les appartements de plusieurs journalistes. Simultanément à la SSU a fait une déclaration sur le fait que l’office a déployé une activité « réseau медиаструктур, sous contrôle de la Fédération de russie », utilisés « le pays de l’agresseur dans le cadre d’un hybride de la guerre de l’information contre l’Ukraine ».

L’ambassade de RUSSIE à Kiev, a obligé les autorités de l’Ukraine de prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre fin à la violence sur les représentants des MÉDIAS, de libérer immédiatement un journaliste détenu, ainsi que, objectivement, d’enquêter sur les circonstances de l’incident et de sanctionner les abus de pouvoir. Comme l’a rapporté mercredi le vice-ministre russe des affaires étrangères Grigori Карасин, de la fédération de RUSSIE a adressé aux autorités de l’Ukraine, les notes de protestation dans le cadre de cette affaire.