Monde

Lavrov: les efforts dans le cadre du groupe de contact artificiellement entravées par Kiev

VIENNE, le 7 décembre. /TASS/. Les efforts dans le cadre du groupe de contact et la découverte de format (Russie, Ukraine, France, ALLEMAGNE) entravées par la partie ukrainienne. Sur ce, a déclaré jeudi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov lors de la réunion du Conseil des ministres des affaires étrangères (CMAE) de l’OSCE à Vienne.

« Jusqu’à ce que les efforts dans le cadre du groupe de contact, comme en normandie, dans le format artificiellement entravées par de Kiev », – a déclaré le ministre.

Selon lui, une situation dangereuse s’est développé autour du centre Conjoint de contrôle et de coordination du cessez-le-feu dans le Donbass. « La partie ukrainienne, et plus précisément personnellement par le président Piotr Porochenko, prenant la parole en 2014, l’initiateur de la création d’un tel Centre, aujourd’hui, fait tout pour mettre les officiers russes dans sa composition, dans les conditions insupportables, en poussant leur sont inacceptables et des exigences impossibles, en effet en veillant à ce que le Centre a cessé d’exister. Toute la responsabilité repose sur les autorités ukrainiennes », a souligné Lavrov.

La mission de l’ONU dans le Donbass

L’initiative de la Russie sur l’antivol de la mission de l’ONU dans le Donbass spécifiquement inhibée, pour résoudre le conflit par la force, a déclaré Lavrov.

« Provoquent une profonde inquiétude pour la tentative de rouler jusqu’à la lame de l’examen du projet russe de résolutions du conseil de sécurité des NATIONS unies sur la création d’une mission des NATIONS unies pour la promotion de la protection des observateurs Spécial de surveillance de la mission de l’OSCE en stricte conformité avec leur mandat, – a déclaré le ministre. – En échange proposé l’idée, est égale à l’introduction dans le Donbass d’occupation de l’administration, afin d’enterrer un ensemble de mesures et de résoudre le problème par la force. Ce n’est sans hésitation le disent les autorités de kiev ».

La représentation de la fédération de RUSSIE à l’ONU, à la demande du président de la Russie Vladimir Poutine, le 5 septembre a envoyé генсеку et le président de Совбеза de l’organisation internationale du projet de résolution sur le placement dans le Donbass de la mission des NATIONS unies pour assurer la sécurité du personnel Spécial de surveillance de la mission de l’OSCE. Poutine a souligné que la direction du contingent de l’ONU est possible seulement après le retrait d’armes et avec le consentement proclamée de Lougansk et de Donetsk républiques populaires.

Immédiatement après cela, Kiev a déclaré que le format de la mission dans le Donbass, proposé par le président de la fédération de RUSSIE, n’est pas satisfait de l’Ukraine, qui insiste sur le placement des « forces de paix » russo-ukrainienne de la frontière.