Monde

Le kremlin n’est pas d’accord avec les sanctions et les considère comme nuisibles pour eux-mêmes les initiateurs

MOSCOU, le 19 juin. /TASS/. Le kremlin considère toujours les sanctions de l’Ue contre la Russie illégitime et respectueuses en premier lieu, par les pays de l’Europe. Par conséquent, porte-parole du président, Dmitri Peskov, a commenté la décision de prolonger à un an des sanctions de l’Ue contre la Russie, en particulier, de la Crimée et de Sébastopol.

Voir aussi


Toutes les sanctions de l’Occident contre la Russie

« Traditionnellement négative, a déclaré Sables, répondant à la question, quelle est la réaction du Kremlin sur cette décision. – Nous ne sommes toujours pas d’accord avec ces sanctions, nous ne les considérons comme légitimes ». « De plus, nous pensons que ces sanctions préjudiciables non seulement pour nous, mais aussi de les pays, qui en sont les initiateurs », a – t-il ajouté.

Les sanctions à l’égard de la Crimée comprennent une interdiction sur les importations dans l’UE de tous les biens, tous les européens d’investissement sur le territoire de la Crimée, y compris l’acquisition de là à l’immobilier, le financement des entreprises, prestation de services, par exemple touristiques. Européen tribunaux d’interdire l’entrée dans les ports de crimée, sauf en cas d’urgence.

Dans la Crimée interdit l’exportation des biens et technologies dans le domaine des transports, les télécommunications, le secteur de l’énergie, de l’extraction du pétrole et du raffinage du pétrole, l’extraction des ressources naturelles, il est également interdit la fourniture de tous les services techniques aux entreprises opérant dans ces secteurs.

Санкционная la politique de l’UE à l’égard de la Russie comprend trois indépendante de la piste: les restrictions de visa contre des citoyens russes, de sanctions économiques contre un certain nombre de russes de sociétés d’état du pétrole, de la défense et du secteur financier, ainsi que les mesures restrictives contre la Crimée.