Politique

Le leader de la « СтопХама » est devenu un membre du Public la commission militaire de Moscou

MOSCOU, le 17 juillet. /TASS/. Le leader du mouvement « СтопХам » Dmitri Fontes nommé par le Conseil de la chambre Publique de la fédération de RUSSIE membre de la commission de contrôle Public, (CCPP) de Moscou de suivi des droits de l’homme dans les lieux de détention.

« Les documents de moi ont été déposées (OP de la fédération de RUSSIE au sujet de l’adhésion à l’ÉTAT de Moscou – env. TASS) de trois semaines en arrière, peut, mois. J’ai été l’un des candidats au poste de membre de la CCPP, et je comprends que le vote (Conseil de l’OP de la fédération de RUSSIE – env. TASS) est passé la semaine dernière », a déclaré les Fontes TASS lundi.

Selon lui, l’année dernière, il donnait au Public chambre de ces documents, mais n’est jamais entré dans la composition de l’ÉTAT en novembre 2016. Cette fois, il a envoyé des documents à nouveau sur le cas de la донабора, dit-Fontes.

Le service de presse de la chambre Publique de la fédération de RUSSIE a confirmé que « Dmitri Fontes est entré dans la composition de l’ÉTAT de Moscou ». Là-bas a expliqué que cela a eu lieu sur la base de l’article de la loi sur l’ÉTAT, qui garantit le droit du Conseil de l’OP de nommer, dans la composition de l’ÉTAT d’un candidat en échange de sortie sans la publication de l’avis de донаборе.

La loi sur l’ordre донабора dans le CCPP a été adopté à l’initiative du Conseil présidentiel pour les droits de l’homme et le médiateur pour les droits de l’homme dans la fédération de RUSSIE en raison du fait que, en novembre 2016, un certain nombre d’éminents défenseurs des droits humains n’a pas pu entrer dans la composition de l’ÉTAT et, en particulier, dans l’ÉTAT de Moscou. La loi est entrée en vigueur le 7 juin de cette année, mais a été officiellement донабор dans l’ÉTAT de Moscou jusqu’à ce que n’a pas été déclarée.