Politique

Le pape a interdit aux Frères de la miséricorde d’exercer l’euthanasie

La cité du VATICAN, le 12 août. /TASS/. Le pape François a exigé de l’ordre religieux des Frères de la miséricorde, plein de sollicitude pour les malades et les personnes handicapées, a mis fin à la pratique de l’euthanasie dans les hôpitaux psychiatriques, qui sont gérés par la communauté, rapporte Radio Vatican.

En mai, les membres de cette communauté monastique fondée en 1899, ont annoncé les possibilités de mise en œuvre de l’euthanasie dans 15 hôpitaux psychiatriques de la Belgique, appartenant à l’ordre.

Voir aussi

Dans les pays-bas peuvent étendre l’application de l’euthanasie

Les autorités des pays-bas développent la loi sur la légalisation du suicide assisté

En Belgique, un enfant pour la première fois soumis à l’euthanasie

Plus de 120 patients canadiens volontairement quitté la vie après la loi sur l’euthanasie

L’abbé belge de la communauté des Frères de la miséricorde Raf de Riquet dans le communiqué a souligné que l’euthanasie « est uniquement en l’absence de solution de rechange raisonnable, et chaque demande est traitée avec le maximum de prudence ».

Entre-temps chef de l’abbé de l’ordre, le conseil d’administration duquel se trouve à Rome, René Stockman a fait une déclaration, осуждающим cette pratique, car elle contredit les principes de base de la doctrine de l’église. « Pour la première fois, une organisation chrétienne affirme que l’euthanasie est une pratique médicale appropriée à la liberté thérapeutique du médecin », a souligné le recteur. Stockman a également reconnu que l’ordre subissait des pressions de la part de la société. Mais cela ne doit pas devenir un prétexte pour concessions, croit-il.

Le prêtre a informé le Saint-siège et a commencé une enquête. En réponse, le pape François – par modernisé la Congrégation des instituts de vie consacrée – a interdit d’exercer l’euthanasie dans les hôpitaux psychiatriques de l’ordre. « En cas de refus d’exécuter cette disposition suivront sévères les sanctions canoniques jusqu’à l’excommunication de l’église », – dit dans le décret.

Selon les informations de Radio Vatican, en Belgique, la plupart des patients qui demandent l’euthanasie, souffrent du cancer ou les maladies dégénératives, les malades psychiatriques représentent 3% de tous ceux qui souhaitent volontairement de quitter la vie, avec le concours de médecine. Chaque année, l’euthanasie sont exposés à environ 4 mille personnes, est indiqué dans le message.