la Belgique

Le SIAMU mis en cause par la Cour des comptes: une commission spéciale pour faire toute la lumière?

A Bruxelles, la gestion du Service d’Incendie et d’Aide Médicale Urgente de la Région de Bruxelles-Capitale (SIAMU) est mise en cause par la Cour des comptes. Selon un audit réalisé pour les années 2012 à 2015, le service d’incendie et d’aide médicale urgente n’a pas respecté les procédures sur les marchés publics.

Depuis des années, une mauvaise ambiance règne au sein du SIAMU. La direction opérationnelle des pompiers est ouvertement en conflit avec la direction administrative.

Résultat, pendant des années, les premiers se sont passés des seconds pour lancer leurs commandes de matériels, acheter des casques ou du carburant. Sans pour autant avoir les compétences juridiques pour le faire. A ce stade, on parle de « graves manquements », pas encore de malversations.

Mais cela a quand-même amené Vincent de Wolf, chef de groupe MR au parlement bruxellois a souhaité la création d’une commission spéciale sur le SIAMU: « La Cour des comptes dit que l’on n’a pas respecté des principes comme la concurrence, légalité de traitements. On dit aussi qu’on a soustrait des marchés à la concurrence en les scindant artificiellement. On a même dans un cas modifier irrégulièrement le dépôt des offres pour choisir un fournisseur ; que plein de dossiers ont disparu et qu’il n’y a eu aucun soutien par un service juridique (qui est dans l’organigramme mais qui n’existe pas)… C’est quand même quelque chose de particulièrement interpelant que l’on voit dans ce rapport! Un bureau élargi spécial sera réuni vendredi de la semaine prochaine pour décider de l’instauration d’une commission spéciale à l’issu des débats ».

Une réorganisation est en cours actuellement au SIAMU. Une nouvelle direction devrait être désignée début 2018.