Politique

Législatives: 3 nationalistes corses élus députés

 

Michel Castellani fête sa victoire ce dimanche 11 juin, à Bastia. –
PASCAL POCHARD-CASABIANCA – AFP

Les nationalistes ont remporté 3 circonscriptions sur les 4 que compte l’Ile de Beauté. Le mouvement Pè A Corsica fait ainsi son entrée à l’Assemblée.

Un résultat historique. Le mouvement nationaliste corse a conquis trois circonscriptions au deuxième tour des législatives ce dimanche. Dans la 2e circonscription de Corse-du-Sud, le régionaliste Paul-André Colombani l’a emporté avec 55,22% des voix face au député LR sortant, Camille de Rocca Serra.

En Haute-Corse, les deux circonscriptions ont été conquises par des candidats du mouvement « Pè a Corsica » (« Pour la Corse »). Michel Castellani s’est imposé dans la 1ère face au représentant de LR Sauveur Gandolfi-Scheit. Jean-Félix Acquaviva l’a emporté dans la 2ème contre le candidat de La République en Marche, Francis Giudici.

Ajaccio résiste

Seule la 1ère circonscription de Corse-du-Sud (Ajaccio) échappe au régionaliste. C’est un médecin se présentant sous l’étiquette LR, Jean-Jacques Ferrara, qui a gagné dès le premier tour face à la candidate macroniste Maria Guidicelli.

Aux élections législatives de 2012, les nationalistes n’avaient réussi qu’à se qualifier au deuxième tour dans deux circonscriptions. Aucun de ses candidats n’avaient été élus, contre trois UMP (ex-LR) et un du Parti radical de gauche.