Politique

Les anti-indépendantistes espagnols à Bruxelles: « Nous faisons aussi partie de la Catalogne »

L’association « Société Civile Catalane » était au parlement européen ce mardi. Cette association pluraliste défend la démocratie et est le porte voix des catalans non-indépendantistes. Elle avait réussi à rassembler plusieurs centaines de milliers de personnes à Barcelone, au lendemain du référendum illégal.

L’association a présenté un rapport très documenté sur le déficit démocratique engendré par le processus d’indépendance mené par le gouvernement catalan.

Ce rapport dénonce la manière dont le gouvernement catalan a mené le processus indépendantiste: en violant la constitution espagnole, le statut d’autonomie catalan, en ne respectant pas les décisions de le justice, en violant aussi des droits fondamentaux comme les libertés idéologiques, la protection de donnés personnelles, le pluralisme dans les médias publics ou encore la neutralité des institutions publiques et tout particulièrement des écoles.

L’espoir d’un retour à la normalité

« Les derniers évènements ont encore renforcé cette fracture. On ne peut pas nier que l’on a vécu des semaines de grande tension », explique Rafael Arenas, professeur de droit international à l’université de Barcelone.

Aujourd’hui les regards se tournent vers l’avenir, avec l’espoir d’un retour à la normalité. « Je crois qu’on retrouvera la normalité institutionnelle après les élections, parce que les acteurs politiques disent maintenant vouloir agir dans le cadre de la loi. La deuxième chose sera de retrouver le respect et la coexistence entre les catalans. Et pour cela il faut que les nationalistes reconnaissent aussi, ce qu’ils n’ont pas fait jusqu’ici, que nous aussi on fait partie de la Catalogne ».