Politique

Les autorités italiennes mènent des fouilles sur un bateau Save the Children en Sicile

La police italienne est montée à bord lundi d’un bateau de secours pour les migrants affrété par l’ONG Save the Children, à la recherche de preuve de trafic d’êtres humains en Méditerranée, rapportent les médias locaux.

Un agent infiltré a travaillé sur le navire Vos Hestia au cours des mois derniers, selon l’agence de presse italienne ANSA, qui cite des sources anonymes. La police affirme que la fouille, réalisée dans le port sicilien de Catania, visait à obtenir des images d’opération de recherche et secours ainsi que des communications, qui pourraient documenter le trafic d’êtres humains en Mer Méditerranée.

Les fouilles ne sont pas liées à la criminalité impliquant Save the Children, a réagi l’ONG qui précise toujours agir dans le respect des lois durant des ses missions. L’association va cesser ses activités dans la région, comme prévu, alors que le nombre de migrants est en recul et que la sécurité des ONG a changé, a précisé le directeur général de la branche italienne de Save the Children, Valerio Neri.