Culture

Les autorités Ugra ne voient pas les motifs législatifs pour empêcher la diffusion de la « Mathilde » dans la région

TASS, le 15 septembre. Le gouvernement de Khanty-Mansi de russie  » ne voit pas les motifs législatifs pour l’interdiction dans la région de la projection du film réalisé par Alexis Enseignants « Mathilde ». Ce vendredi aux journalistes le vice-gouverneur du comté de Vsevolod kol’tsov.

Voir aussi


Inquiet « Mathilde »: que sait-on à propos de la situation autour du film d’Alexis Maitre

Plus tôt vendredi dans un certain nombre de MÉDIAS ont rapporté que le comté département de la culture a recommandé югорским les cinémas de ne pas afficher les « Matilda ».

« Ce n’est pas cette ordonnance n’était pas… Pas les motifs législatifs pour l’interdiction de l’affichage public et la location de film d’Alexis Enseignants « Mathilde ». Cependant, nous avons encouragé les cinémas à prendre une décision sur la location sous réserve de l’avis югорчан », – a déclaré le vice-gouverneur de Vsevolod kol’tsov.

Les autorités de la voisine de Yamalo-Nenets (YANAO) est également de ne pas introduire de restrictions sur la diffusion des films.

« Cinémas vous-même de prendre la décision sur le début de la location du film « Mathilde », – dit le service de presse du gouvernement de la région, ajoutant que deux salles de cinéma dans la ville de novy Ourengoï déjà pris la décision de ne pas afficher l’image.

Le scandale autour du film « Mathilde » est apparue dans les relations avec разгоревшимся auparavant, le conflit du réalisateur de l’oeuvre de Alexei Enseignants et le député de la Douma d’etat de Natalia Поклонской. Le député estime que le film est une offense à la mémoire du tsar Nicolas II et les sentiments des croyants. Le réalisateur appelle inacceptables les tentatives de Поклонской d’influer sur le processus créatif et прокатную le destin d’un film.