la Belgique

Les Belges pas trop inquiets face au réchauffement climatique selon un sondage

Seuls 25,5% des Belges se disent très inquiets face au réchauffement climatique, selon l’Enquête sociale européenne (ESS), indique lundi le centre de sondage (Centre for Survey Methodology) de l’Université de Leuven (KU Leuven) qui a organisé l’enquête en Flandre. Les jeunes, les électeurs des partis écologiques Groen et Ecolo ainsi que ceux ayant un intérêt politique portant à gauche sont davantage préoccupés.

Alors que 96,5% des 1766 Belges interrogés considèrent le réchauffement climatique comme réel ou probable, seuls 25,5% se disent très inquiets et 6,5% extrêmement préoccupés. Un peu moins de la moitié est un peu inquiète, ressort-il du volet belge de l’ESS.

Les jeunes et les personnes s’intéressant à la politique semblent davantage préoccupés que les autres. Les Belges dont l’intérêt politique porte à gauche et les électeurs des partis écologiques Groen et Ecolo disent également être plus attentifs au changement climatique.

Pour lutter contre le réchauffement, trois quarts des Belges soutiennent les subventions aux énergies renouvelables. La taxation des combustibles fossiles recueille moins d’avis positifs: 32,3% y sont favorables tandis que 46,4% rejettent une telle mesure.

Sur les causes du changement, les avis divergent quelque peu. La grande majorité des sondés (53,5%) s’accorde pour dire qu’il est surtout dû aux activités humaines, combiné ou non avec des processus naturels. Les Belges sondés se sentent également partiellement responsables du réchauffement climatique.