la Belgique

Les écoles devront être plus accessibles aux enfants à besoins spécifiques

Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé mercredi à l’unanimité une proposition de décret qui imposera aux écoles de mettre en oeuvre de « aménagements raisonnables » aux élèves à besoins spécifiques inscrits dans l’enseignement fondamental ou secondaire ordinaire.

Ces aménagements pourront être d’ordre matériel, organisationnel ou pédagogique.

Ceux-ci feront l’objet d’une concertation entre les acteurs concernés. Le texte vise à donner un caractère plus inclusif à l’école, et ce au profit des enfants à besoins spécifiques, et lutter ainsi contre toute discrimination.

Parmi les bénéficiaires potentiels de ces aménagements figurent notamment les dyslexiques et autres dys- (dyspraxiques, dyscalculiques, etc.), les élèves présentant des troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité, les élèves à hauts potentiels, les autistes (Asperger), mais aussi les élèves présentant un handicap physique, mental ou sensoriel, ou encore à tous les bénéficiaires d’un dispositif d’intégration dans l’enseignement ordinaire en collaboration avec l’enseignement spécialisé.

Les aménagements pourront être de nature physique (pour un meilleur accès aux locaux de cours par exemples) ou pédagogique. Ils pourront aussi viser les supports de cours (photocopies de plus grande taille), etc.