la Belgique

Les femmes au centre de la Journée mondiale du diabète mardi

La Journée mondiale du diabète, organisée mardi, sera axée sur les femmes. Une vingtaine d’hôpitaux francophones et bruxellois mèneront des actions de sensibilisation et d’information sur cette maladie chronique qui touche environ 600.000 personnes, dont la moitié ignore qu’elles en sont atteintes, selon la Fédération internationale du diabète.

Séances de sensibilisation, tests de glycémie gratuits, animations diététiques seront proposés mardi dans une vingtaine d’hôpitaux.

Le pancréas des personnes diabétiques ne produit plus (type 1) ou ne parvient plus à utiliser efficacement (type 2) l’insuline, cette hormone qui permet aux organes et tissus d’utiliser le glucose apporté par les glucides ingérées. Certaines femmes enceintes, n’ayant jamais présenté de diabète, souffrent aussi du diabète dit gestationnel ou de grossesse. « S’il n’est pas contrôlé et traité, ce diabète peut augmenter le risque de fausse couche et de mise au monde d’un bébé trop gros et prématuré », explique l’Association belge du diabète.

La prévalence de ce diabète de grossesse « a fortement augmenté ces dernières années car les méthodes de diagnostic se sont améliorées tout comme le suivi », signale le Dr Vanessa Preumont, du service endocrinologie et nutrition des Cliniques universitaires de Saint-Luc.

Le diabète, surtout de type 2, est asymptomatique et ne provoque pas de douleur. Les patients ne se rendent souvent pas compte qu’ils en souffrent et cette maladie chronique est diagnostiquée par hasard.