Monde

Les incendies en Californie font plus d’une vingtaine de morts

Les incendies qui font rage dans la région viticole du nord de la Californie ont fait au moins 23 morts en quatre jours. Jeudi, les pompiers peinaient toujours à contenir les feux considérés comme les plus meurtriers de l’histoire de l’État.

Le bilan des violents incendies dans le nord de la Californie s'est alourdi à au moins 23 morts, selon le dernier bilan communiqué mercredi 11 octobre par les pompiers, qui craignent que la situation empire avec le retour du vent.

En images : les incendies spectaculaires en Californie

  • Un habitant de Santa Rosa recherche objets et bijoux qui auraient été épargnés par les flammes dans les ruines de sa maison.

    © Robyn Beck, AFP

  • Une maison brûlée à Napa, le 9 octobre 2017.

    © Josh Edelson, AFP

  • Les restes d’une maison après le passage des flammes à Anaheim, en Californie le 9 octobre 2017.

    © Frederic J. Brown, AFPREDERIC J. BROWN / AFP

  • Un pompier lutte contre les flammes à Napa, le 9 octobre 2017.

    © Josh Edelson, AFP

  • Une voiture de police bloque la route 241 près d’Orange, le 9 octobre 2017.

    © Robyn Beck, AFP

  • Un hélicoptère largue de l’eau au-dessus d’Anaheim, le 9 octobre 2017.

    © Frederic J. Brown, AFP

  • Un McDonald’s détruit par les flammes à Santa Rosa, le 10 octobre 2017.

    © Josh Edelson, AFP

  • Une cuve de fermentation laisse couler du vin dans le domaine de Paradise Ridge à Santa Rosa, le 10 octobre 2017.

    © Josh Edelson, AFP

  • Un homme fouille des débris après un incendie qui a détruit son quartier à Santa Rosa, le 10 octobre 2017.

    © David McNew, Getty Images North America, AFP

  • À Glen Ellen, des ouvriers nettoient la chaussée où se sont écoulées des matières dangereuses après l’incendie, le 10 octobre 2017.

    © Justin Sullivan, Getty Images North America, AFP

  • Un champ de vignes recouvert de fumée dans la vallée de Napa, le 10 octobre 2017.

    © Ezra Shaw, Getty Images North America

  • Des bâtiments détruits par les flammes à Napa, le 10 octobre 2017.

    © Ezra Shaw, Getty Images North America

Au total, ce sont près de 69 000 hectares qui ont été détruits par 22 départs de feu, ce que les autorités locales considèrent comme les incendies les plus meurtriers de l'histoire de la Californie. Des vents soufflant autour de 80 km/h sont attendus jeudi. "La possibilité de nouveaux départs de feu augmente de manière exponentielle", a estimé une porte-parole de l'office des forêts et de la protection contre les incendies.

>> À lire : Coup dur pour les vins fins californiens

Pour le seul comté de Sonoma, au moins 11 personnes sont mortes et 550 portées disparues, indique la porte-parole locale, sans préciser si ces dernières avaient été victimes des flammes ou si elle n’avaient pas pris contact avec les autorités après avoir fui leur habitation.

“Comme une zone de guerre”

Dans le comté de Napa, un centenaire et son épouse de 98 ans figurent parmi les victimes décédées tandis que 13 établissements vinicoles y ont été détruits. Santa Rosa, la plus grande ville viticole du pays, a été particulièrement touchée, des quartiers entiers ayant été brûlés les uns après les autres. "C'est comme de traverser une zone de guerre", a commenté J.J. Murphy, un jeune homme de 22 ans qui fait partie des milliers de personnes évacuées.

Le service des pompiers de Californie a précisé dans un communiqué que les feux menacent environ 16 000 structures.

>> À lire : Donald Trump déclare l'état de catastrophe naturelle en Californie, en proie à des incendies meurtriers

Le gouverneur de Californie, Jerry Brown, a déclaré l'état d'urgence dans plusieurs comtés de la partie septentrionale de l'État mais aussi dans le comté d'Orange, dans le sud, qui est également touché.

Il est encore trop tôt pour évaluer les conséquences économiques des incendies, selon Napa Valley Vintners, une coopérative qui regroupe 550 exploitations vinicoles, mais quatre d'entre elles ont été totalement ou en grande partie détruites et neuf ont subi des dégâts. Donald Trump a déclaré l'état de catastrophe naturelle.

Première publication : 12/10/2017