la Belgique

Les proches des détenus au coeur des 4ème Journées nationales de la prison

Les 4e Journées nationales de la prison (JNP) attireront l’attention cette année sur les familles et les proches des personnes incarcérées, « trop souvent négligés lors du prononcé et de l’exécution des peines, alors qu’ils subissent directement les conséquences de la détention », annoncent les organisateurs de l’événement dans un communiqué publié lundi. De nombreuses activités auront lieu dans toute la Belgique du samedi 18 au mardi 28 novembre 2017.

Le programme prévoit notamment des conférences, des projections de films, des expositions et des ateliers de théâtre sur le thème « Détenu: Et la famille? ». Ces activités auront lieu tant en prison qu’à l’extérieur et se dérouleront à Bruxelles, Louvain, Mons, Liège, Andenne et Charleroi. En Belgique, quelque 76.000 personnes sont touchées par l’incarcération d’un proche dont au moins 12.000 enfants mineurs. « Égarées et sans repères, isolées et peu informées, ou ne maîtrisant pas le langage de la justice, un nombre considérable de familles sont entraînées dans la tourmente. Et peu de dispositifs sont prévus pour leur venir en aide », pointent du doigt les initiateurs.

De manière générale, les JNP veulent contribuer à combattre la croyance selon laquelle la prison serait le meilleur moyen d’assurer la sécurité de la société. Si la première édition de l’événement a été portée par le CCSP, les éditions suivantes ont été organisées par le groupe de pilotage des JNP, qui rassemble différentes associations, dont des organisations de défense des droits de l’Homme.