Politique

Libéré de sa prison turque, le journaliste et étudiant de l’IHECS Loup Bureau a été accueilli par ses proches à Paris

Le journaliste français Loup Bureau, détenu durant plus de 50 jours dans une prison turque, vient d’arriver à Paris où il va pouvoir enfin retrouver ses proches, a annoncé l’organisation Reporters sans frontières.

 

« L’avion Air France en provenance d’Istanbul avec le reporter à son bord a atterri à Roissy CGD », a tweeté Christophe Deloire, Secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF).

L’avion s’est posé à 8H45. Loup Bureau a été transporté du tarmac au pavillon d’honneur en minibus. Sa famille, ses amis et la ministre de la Culture Françoise Nyssen sont sortis pour l’accueillir. Cette arrivée a donné lieu à des scènes d’accolades et d’embrassades, selon une journaliste de l’AFP sur place

Le reporter indépendant de 27 ans, accusé par Ankara d’appartenance à « une organisation terroriste armée », est sous le coup d’une mesure d’expulsion. Loup Bureau, dont la libération a été annoncée vendredi, est resté détenu 51 jours à Sirnak, ville du sud-est de la Turquie.

Le journaliste avait été interpellé le 26 juillet à la frontière turco-irakienne, après la découverte en sa possession de photos le montrant en compagnie de combattants kurdes syriens des YPG (mouvement considéré comme une émanation du PKK et donc comme « terroriste » par Ankara).

Loup Bureau « a toujours au-dessus de lui un risque de condamnation, une condamnation extrêmement grave puisque cela voudrait dire que Loup est un terroriste », a rappelé l’avocat.